l'Éducation nationale et ses paradoxes !

Je suis invitée par une commune à venir assurer une conférence autour du sommeil des enfants, à destination de la population. 

L'infirmière du lycée de cette commune a estimé utile de me demander si j'acceptais d'intervenir auprès des lycéens de seconde, ce qu'évidemment j'ai accepté bien volontiers. 

Comme je pouvais passer deux jours dans cette commune, l'organisateur a suivi l'idée que j'avais suggérée, à savoir proposer une conférence pédagogique pour les enseignants, concernant les rythmes biologiques des enfants, d'autant que la commune est passée à 4 jours !

Cet organisateur a rencontré la Dasen à qui il a expliqué l'idée. La réponse de celle-ci, qui, avec bien peu d'objectivité, fait connaître son penchant pour cette semaine de 4 jours, a jugé utile de faire remarquer que j'étais une fervente défenseuse de la semaine allongée. 

Quant à libérer les enseignants pour une telle conférence, elle répondit que "le sommeil n'est pas au programme, donc inutile de faire une conférence aux enseignants sur ce sujet" ! 

Curieuse de nature, je suis allée regarder de près les évaluations imposées aux enfants de CP et CE1 depuis la rentrée. Et que n'ai-je pas trouvé pour les enfants de CE1, relatifs aux exercices de français pour tester leur compréhension d'un texte lu ? Voici ci-dessous l'exercice de lecture, 8 mns laissées aux enfants pour lire et comprendre ce texte. Et je joins les questions ensuite posées à ces mêmes enfants.

1 sommeil texte a lire2 sommeil re ponses a cm

Voilà, ce n'est pas au programme pour les enseignants, mais on fait des évaluations diagnostiques en CE1 pour savoir si les enfants comprennent ce qu'est le Sommeil Paradoxal, la glande pinéale, une glande, une hormone et la mélatonine ! Et en 8 mns s'il vous plait !

L'Éducation nationale n'est vraiment pas à une contradiction près !