Monsieur le ministre, réfléchissez !

Parce que des décisions d'adultes, prises entre adultes, vont une fois de plus desservir les enfants qui ont tant besoin d'une école leur permettant de se donner confiance dans leur capacité de réussir, il m'a semblé utile de faire à nouveau quelques grands rappels, puisque visiblement l'essentiel est oublié !

Oui il existe des données scientifiques prouvant que c'est bien le matin que les apprentissages, quels qu'ils soient, peuvent être acquis dans les meilleures conditions de disponibilité cognitive des enfants. Ce qui signifie que plus on a de matinées scolaires dans une semaine, plus on a de chances d'aider chaque enfant à travailler au mieux de ses potentialités. Les réduire au cours d'une semaine, va fragiliser plus encore les enfants fragiles, car elles vont les obliger à se maintenir au top de leurs compétences tous les après-midis correspondant aux jours de classe, c'est une erreur qu'aucun autre pays que la France ne commet. 

Une tribune est parue, dans Libé, le 13 août dernier, la voici pour celles et ceux qui visitent mon site. 

Bonne lecture, 

http://www.liberation.fr/debats/2018/08/13/rythmes-scolaires-est-ce-bien-raisonnable-monsieur-blanquer_1672431