Blog

conserver des repères temporels

Dans ce confinement, un des effets peut être la perte du temps. Quel jour est-on,  peut-on se demander le matin en se levant ? 

Il est important de faire en sorte qu'on préserve des repères temporels, pour que les enfants ne soient pas complètement perdus dans le temps. 

Une interview pour la Voix Du NordArticle vdn dimanche 29 mars 2020 claire

heure d'été, quelques conseils

En pleine période de confinement, nous allons changer d'heure pour passer à l'heure d'été. 

Ce changement aura moins de répercussion qu'il peut n'en avoir quand tout le monde travaille, mais néanmoins, il est important d'y prêter attention. 

Le Parisien Aujourd'hui en France s'en est préoccupé, voici l'article paru ce jour.

Heure d ete dans le parisienheure-d-ete-dans-le-parisien.pdf (583.58 Ko)

France Info - gérer le confinement

Pour aider les parents à gérer au mieux cette période très particulière et complexe pour les enfants. 

 

C leconte net 6b578705 4f68 452e 8794 980089098cea fo copie 1c.leconte-net-6b578705-4f68-452e-8794-980089098cea-fo-copie-1.mp3 (5.03 Mo)

aider les enfants à être acteurs du confinement

Les enfants doivent supporter un confinement imposé, qui représente une période très particulière pour eux. Les aider à ne pas rester passifs, mais au contraire à participer à faire de ce confirnement un moment plutôt acceptable et qui ne créera pas de difficultés supplémentaires. 

Une interview pour le P'tit Libé, qui permettra aux enfants de devenir acteur de leur confinement. 

 https://ptitlibe.liberation.fr/p-tit-libe/2020/03/20/comment-bien-organiser-sa-journee-pendant-le-confinement_1782342

 

Nouveau retour d'une commune satisfaite

Voic le message reçu d’un adjoint au maire d’une commune du Tarn qui fait partie de celles que j’ai accompagnées dans ce département. 


" Bonjour Claire,
Je viens enfin vous donner quelques nouvelles de notre école de S.

Les résultats des changements mis en place en suivant les principes de la chronobiologie sont excellents. Les enfants sont satistaits et aucun parent ne remet en cause la nouvelle organisation. Je ne sais pas si vous avez eu des nouvelles des enseignantes mais en tous cas, elles sont ravies de l'organisation, à tous points de vue.

Côté administratif les nouvelles DASEN et IEN ont apparemment décidé d'ignorer totalement notre particularité... Du coup les enseignantes ont décidé de ne pas attirer l'attention.
Un écho via les techniciens de l'agglo me fait dire que c'est sans doute une bonne stratégie : l'IEN dont on avait attiré l'attention sur le regroupement des NAPs le jeudi aurait dit "Je ne comprends pas, en le faisant le même jour vous ne pouvez pas rentabiliser les animateurs...". Symptomatique !

Pour autant, l'organisation infuse doucement dans la partie rurale du territoire. Je pense que chacun se garde de remettre le sujet sur la table en période électorale, mais j'ai bon espoir que ça se débloque par la suite. Côté agglo j'ai plaidé pour un status quo, les enseignants ne sont pas très réceptifs par les temps qui courent (et on les comprendra...) et le risque de voir un candidat à la mairie faire preuve de démagogie en poussant le retour à la semaine de 4 jours est réel et viendrait nous bloquer par la suite.

J'espère que de votre côté les nouvelles sont bonnes, la santé notamment, et que vous vous ménagez un peu ! Cela me ferait plaisir d'avoir de vos nouvelles quand vous aurez un moment.

En attendant, merci encore pour votre accompagnement, nous en retirons les bienfaits au quotidien et je suis convaincu que nos enfants n'ont pas fini d'en bénéficier.


Amicalement, V.

 

Il est évidemment fort agréable de savoir que tout ce travail d'accompagnements que j'ai mené tout au long de ces années, produit des effets très positifs pour tous les enfants. 

Preuve supplémentaire que la réforme aurait pu réussir, et répondre aux ambitions de base.

Un projet éducatif au bénéfice de tous les enfants

J'ai accompagné la commune de Mulsanne, dans la Sarthe, à sa demande, alors qu'elle constatait que l'organisation de la semaine mise en place posait beaucoup de problèmes. 

Cet accompagnement s'est fait de 2016 à 2017. En 2017, peu après les élections présidentielles, de nombreux enseignants et parents ont demandé au maire de demander la dérogation pour une semaine de 4 jours. Lors du comité de pilotage de juin 2017, ce maire, raisonnablement, a demandé aux membres du comité d'accepter d'essayer la nouvelle organisation choisie, pour un an, sachant qu'il acceptait un an plus tard de reprendre la discussion. Tout le monde accepta. 

En août 2019, le responsable du projet éducatif m'a téléphoné pour me donner des nouvelles. Très heureux il m'annonça qu'à l'unanimité les conseils d'école ont voté le maintien de l'organisation mise en place en 2017. 

De plus les enseignants ont déclaré avoir maintenant la possibilité de réellement travailler ensemble et de pouvoir construire ensemble des projets pédagogiques. Par ailleurs, les animateurs se sont intéressés à construire des parcours éducatifs permettant à tous les enfants de faire de belles découvertes y compris sur eux-mêmes, à savoir des compétences nouvelles. 

Ci-dessous l'organisation choisie et l'aménagement des différents temps de l'enfant. 

2 mulsanne tap sept 20182-mulsanne-tap-sept-2018.pdf (6.65 Mo)

3 mulsanne anne e 2018 2019 skm c308190802210703-mulsanne-anne-e-2018-2019-skm-c30819080221070.pdf (1.44 Mo)

 

Ce qui a été fait à Mulsanne est possible à faire dans toutes les communes

3ème Congrès « Innovation dans l’éducation ».

La chargée de communication de Néo-bien-être m'a demandé si j'acceptais de publier un article présentant le 3ème congrès de l'innovation en éducation. Au vu des intervenants invités pour participer à ce congrès, je n'avais pas de raison de refuser. Ci-dessous la présentation de ce congrès et les informations s'y référant. Il s'adresse à tout adulte ayant en charge l'éducation, au sens large, des enfants. 

 

"Dans une époque de mutation rapide de nos sociétés, l’éducation de nos enfants doit plus que jamais faire l’objet d’une réflexion approfondie pour s’adapter et accompagner ces changements avec sensibilité et pertinence, au service d’un plus grand épanouissement individuel et collectif. La nouvelle génération a des besoins inédits, différents des précédentes en termes d’apprentissage et d’expression de soi et se placer à son écoute pour avancer vers des solutions d’éducation innovantes est un sujet d’actualité.

Aujourd’hui, savoir-être, bienveillance, éducation positive, communication non-violente, liberté, activités culturelles et artistiques, lien avec la nature, prise en compte des rythmes et besoins de l’enfant voient l’attention des parents et des professionnels de l’enfance croître ; cela sert la capacité des enfants à exprimer leurs particularités et promet l’enrichissement humain nécessaire au monde de demain.

Le congrès « Innovation dans l’éducation » s’inscrit précisément dans ce but : à destination des parents, enseignants, éducateurs, psychologues, et toute personne concernée par l’accueil de l’enfant, il est un temps privilégié de rencontres et d’échanges de qualité en une dynamique ouverte et évolutive. Sur deux jours, ce sont douze conférenciers, penseurs, philosophes, écrivains et professionnels, qui partagent leur expérience, leurs connaissances et leur vision autour du bien-être de l’enfant et des alternatives nouvelles d’éducation qu’il requiert.

Ce congrès a lieu les 29 février et 1er mars 2020 à Montpellier. 
Cette opportunité s’offre à vous qu’il serait dommage de manquer 

http://www.innovation-en-education.fr/billetterie/

Si vous ne pouvez faire le déplacement, vous trouverez  les vidéos des conférences 2018 et 2019 : 

http://www.innovation-en-education.fr/conferences-en-videos/ 

Bonne lecture"